L'esclavage à la Martinique

MÉMOIRES DE L'ESCLAVAGE


Lieux de mémoire

La Martinique a érigé de nombreux monuments commémoratifs de l’esclavage, en particulier en 1998. En revanche, alors que l’esclavage a façonné le paysage (habitations sucrières et champs de canne, quartiers ruraux souvent formés autour d’un habitat de cases-nègres ou de petits paysans libres), il a encore une faible visibilité patrimoniale.


L’esclavage est évoqué explicitement à la Maison de la Canne (quartier Vatable aux Trois-Ilets) et à l’Ecomusée de Rivière-Pilote (Anse Figuier), mais la plupart des sites de production sucrière ou rhumière transformés en lieux touristiques n’ont pas mis en valeur cette composante de leur histoire.

Nous vous proposons ici un aperçu des monuments commémoratifs en Martinique.